La Ruche, Grands Voisins, 82 avenue Denfert Rochereau, 75014 Paris

Le Tai-quoi?

Qu’est ce que le Tai Chi ?

Dérivé des arts martiaux, le tai-chi est une discipline corporelle d’origine chinoise comportant un ensemble de mouvements continus et circulaires exécutés avec lenteur et précision dans un ordre préétabli. Il met aussi l’accent sur la maîtrise de la respiration. La pratique vise entre autres à améliorer la souplesse, à renforcer le système musculosquelettique et à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle. Selon ses adeptes, grâce à son côté méditatif et à l’extrême précision des gestes, le tai-chi permettrait d’apaiser le mental et d’améliorer la concentration, la vivacité d’esprit et la mémoire. Il favoriserait aussi une meilleure prise de conscience de soi et de son environnement et contribuerait à harmoniser le Qi.

Cette pratique s’inscrit dans le cadre des approches corps-esprit.Son objectif est d’affiner son énergie vitale (lechi) et ainsi « ouvrir sa conscience à une dimension supérieure »

Quels sont les bienfaits du Tai Chi ?

Bienfaits physiques :

  •  Travail sur la posture et l’équilibre.
  •  Contrôle de la respiration et harmonisation avec les mouvements du corps.
  •  Amélioration de la souplesse grâce aux étirements.
  •  Décontraction des tensions lombaires.
  •  Entretien des amplitudes articulaires.

Bienfaits Psychologiques :

  •  Meilleure gestion des situations de stress.
  •  Relaxation et détente.
  •  Amélioration de la concentration et de la mémoire (mémorisation de l’enchaînement des mouvements).

160 personnes âgées de 18 à 70 ans et souffrant de lombalgie persistante, ont soit participé à des séances de Tai-chi (18 sessions de 40 minutes délivrées sur une période de 10 semaines), soit reçu une prise en charge traditionnelle. Sur une échelle de 10 points, la gêne causée par la lombalgie a été réduite de 1,7 point dans le groupe de Tai-chi, la douleur réduite par 1,3 point, et le sentiment de handicap réduit par 2,6 points sur une échelle de 0 à 24.

Au cours d’une autre étude réalisée en 2014, les effets du Tai-chi ont été évalués sur 40 hommes entre 20 et 30 ans souffrant de lombalgie aiguë. La moitié d’entre eux a suivi des séances de Tai-chi tandis que l’autre moitié a suivi des séances d’étirements, à raison de 3 séances d’une heure par semaine pendant 4 semaines. La douleur a été évaluée grâce à l’échelle visuelle analogique, une échelle de 0 à 10 qui permet au patient d’auto-évaluer l’intensité de la douleur qu’il ressent. Les participants du groupe de Tai-chi ont vu leur échelle visuelle analogique passer de 3,1 à 2,1, tandis que celle du groupe d’étirement est passée en moyenne de 3,4 à 2,8.

Petit exercice pratique

(Mini-bonus)

Leave a comment